Le Tunnel Végétal

by Thousand

/
  • Streaming + Download

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    Purchasable with gift card

      €9 EUR  or more

     

  • Compact Disc (CD) + Digital Album

    CD / Digipack, three panels, with lyrics.

    Includes unlimited streaming of Le Tunnel Végétal via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    ships out within 1 day
    Purchasable with gift card

      €12 EUR or more 

     

  • Record/Vinyl + Digital Album

    LP: Black vinyl packaged in a printed innersleeve. Includes album download.

    Includes unlimited streaming of Le Tunnel Végétal via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    ships out within 1 day
    Purchasable with gift card

      €16 EUR

     

1.
Janvier j'avais Jupiter jusqu'au centre de la tête Avril les errances dans les jardins de pierres, les allées de statues sans tête J'ai dit Oh avec ta langue de lave et tout ce qu'on a pu bédane, ouvre-moi les pans de ton vison J'ai dit vas-y prononce mon blase dans un nuage de gaz, et les kilomètres de baise, tout ça restera un rêve Tout ça restera un rêve Qu'est-ce que tu caches papa dans le coffre de la Xantia ? Une nuit j'ai vu encore aujourd'hui je vois enfin je sais pas pourquoi je te parle de ça dans la nuit du 15 août la pluie d'étoiles sur nos corps en bataille dans le tunnel végétal J'ai dit A genoux et sèche tes larmes, rampe dans le corridor de flammes et avale les kilomètres de baise, tout ça restera un rêve Tout ça restera un rêve Mais fin août, dans la pénombre du tunnel végétal j'ai pourtant eu la vision, je te serrais contre moi et disparaissais dans ton vison puis tes lèvres s'ouvraient et tu disais - Bois à mon sein, mange dans ma main - Plonge... - tes yeux dans les miens - Mais... - à leur place plus rien - Je vois que... - j'allaite un singe - Tu es la mort... - avec des seins. Réveillé par un cauchemar dans l'avion dans la nuit, dans le ciel autour de moi tout le monde dort Mais qu'est-ce qu'ils mettent dans la climatisation putain on dirait qu'ils sont tous morts Et toi, dans quelle ville dans quel bar dans quel lit dans quels bras, toi qui vis ta vie là-bas en bas, et depuis le ciel à travers les nuages, la saccade de tes hanches, je vois Salomé qui danse Mais dans mon avion qui s'éloigne, je me demande encore s'il a mon visage derrière tes paupières ce singe qui t'enlace Et tu dis - bois dans ma main, dors sur mon sein, quand tu m'étreins un feu me dévore, qui consume mon corps, à toi pour toujours peut-être un jour... - mon amour
2.
Dans de nombreux bras de nombreuses fleurs j'ai vu par les yeux de mes soeurs Là bas que vois-tu venir dans l'ombre aujourd'hui ton corps et demain le monde Souviens-toi du jour où le rêve est mort moi piégé dans la nuit j'en rêve encore J'ai lu l'avenir du monde dans ton regard Je jure sur la tête de Robert Ménard Un jour s'est levé t'as jamais rappelé Je me demande encore ce que Jésus aurait fait Peut-être que tu savais très bien ce que tu faisais toi et Longin et l'aveugle à ses pieds T'inquiète pas pour moi je t'ai vue en rêve j'ai eu tout ce que j'ai voulu tout ce qui aurait pu être aujourd'hui comme hier une vie passée à perdre Souviens-toi Michniak "Tous les disques sont de la merde" J'ai pas peur de mourir comme Pharaon le corps la figure enfouis dans les ronces j'ai passé ma vie à entrer dans un rêve mais toi enfant tout ce que tu verras est vrai Toutes les nuits je revis le commencement mais aujourd'hui avec toi j'y suis vraiment montre moi ce qui se cache derrière les pétales conduis moi dans le tunnel végétal Dalila dans les yeux crevés du nazir piégée à jamais l'image de ton sourire en lui ôtant la vue tu levais le voile qui vous départageait le rêve et toi Souviens-toi du jour où le rêve est mort moi piégé dans la nuit j'en rêve encore J'ai lu l'avenir du monde dans ton regard Je jure sur la tête de Robert Ménard Parle-moi du paysage que tu vois sur mon visage à la lumière du dehors qui filtre sur ton lit parle-moi du chaud et froid entre ma peau et tes draps et ton ivresse et mon corps et toi et moi et la mort parle-moi de l'instant où tu oublies tout à part de scander ton souffle dans le creux de mon cou parle-moi du moment où t'es plus rien que de la lave et du sang qui coulent entre mes reins mais parle-moi.
3.
Long Song For Zelda (Dashiell Hedayat) Je suis à la fenêtre toi tu es dans la baignoire et tes pieds qui dépassent je peux les voir dans la glace de l'armoire il y a ce disque idiot qui est rayé au milieu et les tarots que je te tire sur ton châle en camaïeux il y a l'odeur d'encens et les bougies ont fondu tout est si vague maintenant le fil des pensées s'est perdu je ne sais même plus si je pense je ne sais même plus si je pense il y a cette fille que j'aimais mais à la fin de la nuit j'étais à contempler les novas et les anneaux de Saturne je veux dire j'étais mon jean vide et mon blouson qui flottaient à un bâton d'os les os friables de la came j'étais le singe du travelo Tu te souviens Baldwin ? J'étais le singe du travelo oui j'étais vraiment lui le cul rose sur le rebord du caniveau le singe du travelo et ses petits doigts noirs qui caressaient mon cul comme une plaie ouverte mon nez je veux dire mon nez où s'engouffraient les autos comme dans un tunnel mes narines, des tuyaux d'échappement de nuages d'héroïne et le cheval vapeur horse power, horse power A écouter un vieux jazz posé devant un vieux bar avec du papier de soie coltré tu vas dans les chiottes ou un truc comme ça et moi le cul dans le caniveau et le flottement indécis d'un drapeau de trottoir dont j'étais la hampe et les étoiles qui tournaient partout tout autour de ma tête de ma cervelle de came, de mes os friables qui un jour disparaitraient eux aussi dans l'eau du caniveau avec mon reflet, avec mon nez, mon nez brûlé reflété Je suis celui qui a vu un bulldog débouler qui trimballait tout les immeubles de la rue de l'angle derrière lui à l'est de ses traineaux que tu es beau bulldog, que j'aime ta robe rouquine il a levé sa pine bleue pour pisser, combien je t'aime et au bout de la laisse, Zelda un peu vieux me fait-elle, votre procédé détrompez-vous, c'est toujours efficace avec un chien Ce n'est pas à vous que ce compliment était adressé vous l'avez cru parce que vous êtes rousse aussi mais c'est pour votre chien que mon coeur bat enfin je veux dire je disais ça comme ça Les chiens, les chiens dans la nuit, et toi, et toi Alors le jour alors se lève I love you Zelda, I love you Zelda je chantais, je chantais avec le soleil Zelda Je suis à la fenêtre toi tu es dans la baignoire et tes pieds qui dépassent je peux les voir dans la glace de l'armoire
4.
Ma Vénus 03:29
Ma Vénus Tu flottais on aurait dit, comme Mohamed Ali Le Négus, porté par le zef, ma Vénus et moi perdu dans tes mains qui tremblaient comme celles de Cassius Clay Donne ma Vénus, donne ton index Et moi et le monde qui flotte vers l'apex Dans ton Rubicon aléa jacta est "Flotte comme le papillon et pique comme la guêpe" Donne ma Vénus, donne ton index Et moi et le monde qui flotte vers l'apex Aller dans l'onde venir à la merveille "Flotte comme le papillon et pique comme l'abeille" Fais-moi goûter ta peau opale dans le tunnel végétal Allons en cercles dans le noir, mon oracle consume-moi par les flammes, ma soeur du miroir, j'ai dû croire pour te voir, la bête du labyrinthe de brouillard et de cendres j'ai dû croire pour l'entendre, ta voix, ma Vénus, et moi, pendu à tes lèvres qui tremblaient comme celles de Cassius Clay
5.
La Relève 03:57
La Relève Lève le glaive centurion, lève le glaive de néon la prochaine fois tu penseras à mettre des gants ça m'éviterait de t'avoir en cauchemar récurrent Dors et rêve centurion, dors et rêve de Néron Sans Dieu ni maître sans peur et sans lendemain il était pompier dans un boulard italien Qu'est-ce que tu caches papa dans le coffre de la Xantia ? Une nuit j'ai vu encore aujourd'hui je vois enfin je sais pas pourquoi je te parle de ça Ici c'est marche ou crève tu vois la relève elle viendra pas une nuit j'ai bu encore aujourd'hui je bois enfin je sais pas pourquoi je te parle de ça, à toi Ici c'est marche ou crève compagnon la relève c'est tous des cons rendez-vous au calvaire à genoux sous l'oeil de Dieu on se tiendra par la main fantôme en amoureux Je voulais savoir au fait est-ce que tu l'as lue ma lettre ? Une nuit t'es partie tu m'as bien déchiré j'ai laissé ouvert au cas où tu voulais rentrer Mais rien à voir au fait est-ce que tu l'as eue ma lettre ? Je voulais l'écrire mais j'étais tout le temps déchiré Je me demande encore ce que Jésus aurait fait Tu crois que je m'amuse au bord de ce rivage debout tout seul devant une mer de visages la seule chose qui me fait revenir ici tous les soirs c'est l'espoir de te regarder qui me regarde, à moi, et un deux trois… Aujourd'hui je suis clean commissaire mes années de spleen c'est derrière la prochaine fois tu penseras à mettre des gants ça m'éviterait de t'avoir en cauchemar récurrent Dors et rêve centurion, dors et rêve de Néron Sans foi ni loi sans peur et sans lendemain il était pompier dans un cauchemar italien
6.
Le nombre de la bête Le nombre de la bête au rouge à lèvre sur ton front perdu dans la nuit une partie de Qui est-ce, une boîte de néocodions La dernière fois que je t'ai vue disparaître au coin de la rue La dernière fois que je t'ai vue à travers la vitre du bar t'évaporer dans le brouillard avec 23 ans de retard Je t'ai vu dans l'oeil de l'éclair Je t'ai vu sur la tête de ta mère Dans la parole du Shafta Je t'ai vu sur la tête de moi Demain sera toujours là Est-ce que j'y serai avec toi Moi consumé par le feu le glacier sera mes yeux Dans les trainées d'avion dans le ciel lis ma parole éternelle Dans les migrations d'hirondelles Dans la géométrie des chemtrails Et la marque du temps assassin vois-y l'empreinte de ma main Tu vivais à la place du mort, dessinais dans la buée sortais la tête en dehors pour prier par la fenêtre passager mais comme au soleil des arènes sur les lions aux pieds des apôtres tu préférais être prisonnière de toi-même plutôt qu'être l'esclave d'un autre La dernière fois que je t'ai vue t'évaporer dans le brouillard avec 23 ans de retard Demain sera toujours là Est-ce que j'y serai avec toi Moi consumé par le feu le glacier sera mes yeux Dans les trainées d'avion dans le ciel lis ma parole éternelle Dans les migrations d'hirondelles Dans la géométrie des chemtrails Dans la tectonique des plaques Dans l'alignement des lacs Dans les motifs de la foudre Dans les mouvements de la foule Et la marque du temps assassin vois-y l'empreinte de ma main Et la marque du temps assassin vois-y l'empreinte de ma main
7.
La Nuit Des plus beaux jours de ta vie Les mots pour posséder ton corps la formule pour enfin pleurer ses morts le passage pour glisser dans la nuit des plus beaux jours de ta vie Hier on mimait les ruines et la fumée les épaves de voitures accidentées accrochées aux parois de la falaise les échos d'échos jusqu'à la grève Hier j'ai rêvé de toi enfant derrière le cortège et toi devant dans le sillage de couleurs des pétales de la couronne de fleurs Le souvenir de ta peau couleur de vice conduis-moi aux confins du lys je ferme les yeux et je glisse sur le périphérique intérieur La dernière fois que je t'ai vue disparaître au coin de la rue t'évaporer dans le brouillard avec 23 ans de retard J'ai laissé faire pour punir l'envie du coeur leurs mains noueuses à l'intérieur tout ce que je suis le seul à voir la danse des morts dans le miroir Je cours pas assez vite pour rattraper le retard tout ce que j'ai perdu à tout vouloir mais dans le crépuscule de feuillage j'ai découvert un passage un endroit où tout ce qui s'en va revient j'ai relu les lignes de ta main dans l'arrangement des pétales dans le tunnel végétal J'ai vu les mots pour posséder ton corps la formule pour enfin pleurer ses morts le passage pour glisser dans la nuit des plus beaux jours de ta vie
8.
La Vision 03:27
La Vision Aujourd'hui ton corps et demain le monde voir et conquérir l'aurore allongés dans l'ombre le goût des larmes de sang d'agave sur ta peau le marbre et l'opale les comètes dans la tête sur ta bouche le sodium éternel aujourd'hui ton corps et demain le monde dans la pénombre noir et or du tunnel végétal La Vision Midi droit dans le ciel, le ciment et l'écume les esclaves éternels jouent sur les plages de bitume sur ta langue un no man's land, Qui t'a rêvée ? Qui t'a révélée aujourd'hui ? Vient la nuit j'ai plus sommeil j'ai la vision infinie viens là, définis ton corps et tu t'endors dans la pénombre noire et or du tunnel végétal
9.
Narval 04:12
Narval Narval qui viendra me mettre bien vénère qui glisse sous la glace me percer par derrière Dans le silence et le froid de mon exil hardcore sous une banquise loin de la méchanceté des hommes il suit sa corne qui trace une rayure sous la glace où j'ai percé un trou comme pour mettre en scène cette farce Alors que mes lignes pendent, j'oublie et je fais dos et mon esprit se perd dans la vue monochrome et la licorne molle y passe son javelot pour y prendre de l'air et me perce le dos Narval qui viendra me mettre bien vénère qui glisse sous la glace me percer par derrière moi qui voyais surgir un lion, moi qui voyais un aigle fondre c'est un narval qui m'abîmera sur le bout de sa corne Un instant je flotte dans l'air, transporté par la force de la grande corne noire qui jaillit de mon torse puis sans éclaboussure, comme un plongeon parfait je suis happé par le trou et sous la surface glacée dans l'eau turquoise mon sang remonte par filets et fait contre la glace comme du mercure violet j'étais figé par le froid, figure de proue obscène et on piqua vers le fond semblable à une sirène et on piqua dans l'ombre dans le silence profond de mes tympans rendus à la pression
10.
L'Acte de 05:04
L'acte de Le tunnel végétal la fuite en avant la ligne droite une vie en cavale courir pour remonter le temps le reflet du miroir dans le miroir pour vivre à l'infini les yeux dans le soleil danser dans le noir sois mon satellite J'ai dit : le regard de travers Le verre de trop tout le monde les mains en l'air l'acte de revenir à zéro J'ai dit : le regard de travers Le mauvais oeil le verre de trop tout le monde les mains en l'air l'acte de sortir un couteau J'ai dit J'ai peur de la fumée du souvenir dans le brouillard du doute de la nostalgie du bitume dans mon dos d'une bretelle d'autoroute du reflet du miroir dans le miroir de vivre à l'infini les yeux dans le soleil danser dans le noir sois mon satellite J'ai dit : le regard de travers Le verre de trop tout le monde les mains en l'air l'acte de revenir à zéro J'ai dit : le regard de travers Le mauvais oeil le verre de trop tout le monde les mains en l'air l'acte de sortir un couteau J'ai dit

about

Three years after his eponymous album, Thousand (aka Stéphane Milochevitch) come back with a music closest to the soul and distinctive French lyrics. " Le Tunnel Végétal ", source of his inspiration, is a corridor of time, a place of materialization of the fantasy, treasured by Tarkovsky or Bioy Casares. An opus where crude images meet disarming frankness and caustic humor.

"Le Tunnel Végétal" contains meanders and loops from "whole-world songs" that lead the listener under different lights, at the moving border between dream and reality. Thousand revisits and deconstructs pop formats, offering addictive and mischievous compositions with structures sometimes extravagant. An album whose meaning is revealed over kaleidoscopic texts
and improvisational phase

credits

released March 9, 2018

Written by Stéphane Milochevitch (except Long Song for Zelda by Dashiell Hedayat).
Yann Arnaud : percussions / Emma Broughton : voice / Olivier Marguerit : bass, keyboards, percussions / Stéphane Milochevitch : guitar, keyboard, voice, pedal steel, percussions / Sylvain Joasson : drums, percussions / Quentin Rollet : saxophone / Diane Sorel : voice / Jonathan Morali : Piano

license

all rights reserved

tags

about

Talitres France

Created in 2001 and found in the wine country of Bordeaux, France, Talitres houses an eccentric roster of wordly indie musicians from Britain, France, Scandinavia, Australia, Canada, and the US.

The label has been known for releasing the music of bands like The Walkmen, The National or The Organ and more recently for the acclaimed debut albums of Ewert & The Two Dragons & Motorama.
... more

contact / help

Contact Talitres

Streaming and
Download help

Redeem code

Report this album or account

If you like Le Tunnel Végétal, you may also like: